mardi 24 mai 2022

Crash-Test - Chemise Vitamine - Ivanne S.


La chemise est le Graal de toutes les couturières, le dernier niveau du jeu, la cerise sur le gâteau. C'est la pièce couture la plus complexe, extrêmement technique et minutieuse. J'y pense depuis plusieurs années mais n'en portant pratiquement jamais, j'ai laissé tombé. Et puis, sans comprendre pourquoi, j'ai eu envie, là, tout de suite, d'une chemise en Liberty. 

Vous trouverez toutes mes réalisations des patrons Ivanne S. en cliquant ici.

DÉTAIL DU PATRON

- Je ne me serai jamais lancée dans la couture d'une chemise sans un bon patron. Il y a tellement d'investissement en temps dans ce genre de projet qu'il ne vaut mieux pas se rater. Et clairement, faire une toile n'est pas dans mes habitudes. Il me fallait un patron qui taille bien, du premier coup.
Avec Ivanne S., je ne prenais pas trop de risques. C'est la marque de patron que je préfère. Je vous en parlais en détails dans cet article crash-marque.

- Vitamine est la chemise de la marque qui se décline pour femme et enfant. Elle porte ce nom à cause des pinces poitrines originales qui forment un V sous les seins. Elle est semi-ajustée.
Vitamine est déclinée (comme tous les patrons de la marque) en des dizaines de versions possibles, de la plus facile à la plus technique. Quelque soit son niveau de couture, on peut se lancer, il suffit d'adapter la version.

- Vitamine propose 2 patrons de base : 
    * version A : encolure avec parementure (plus facile)
    * version B : encolure avec pied de col (plus complexe)
Ensuite, à vous de choisir l'encolure souhaitée (avec ou sans col), le col et le type de manches.
Des bonus sont inclus pour customiser la chemise avec une basque, la transformer en robe, créer en empiècement sur le devant...

Enfin un pack additionnel est disponible pour avoir 5 cols supplémentaires.

Je vous conseille de vous rendre sur le site de la créatrice pour avoir des photos des différentes versions.

- Vous trouverez le patron pdf sur la boutique de la créatrice au prix de 11,20€ le patron seul, 2,80€ les compléments seuls et 12,50€ pour le pack complet. 
Le patron va de la taille 32 au 54.
Franchement, vu la qualité des explications, le nombre de versions possibles, les patrons de Ivanne S. sont les meilleurs du marché !

- Coudre un patron de Ivanne S c'est comme prendre un cours de couture. Les explications sont exceptionnelles et peuvent faire tourner la tête. Elle propose d'ailleurs le livret d'instructions en 2 formats : détaillé ou résumé. Attention, la taille du livret peut faire peur, il est composé de dizaines de pages ! On ne se lance pas dans la couture d'un patron de la marque à la va-vite, on sait qu'on va y passer un peu de temps mais ça vaut le coup ! Vous gagnerez en technique et professionnalisme.
Le livret s'appuie sur des schémas détaillés accompagnés d'instructions.

- Chaque version est détaillée, tout est pensé. Il n'y a qu'à lire et suivre contentieusement.

- Le cahier est parsemé de conseils et de "finitions +". Elles ne sont pas obligatoires pour la réalisation du modèle mais apportent des finitions de qualité supérieures.

- Un cahier d'ajustements explique comme adapter parfaitement le patron à sa morphologie : 
    * allonger ou raccourcir le buste ou les manches
    * élargir les manches quand on a des bras forts
    * augmenter ou diminuer du volume de la poitrine
    * positionnement des pinces poitrine
    * gérer le dos (vouté ou cambré)
    * la longueur d'épaule
Impossible de ne pas arriver à faire sa chemise 100% sur-mesure.

- La page patron est lisible. Un sommaire permet de savoir quelle page imprimer selon la version et les options choisies. Vous n'imprimez que ce dont vous avez besoin. Chaque élément est sur une planche patron dédiée. On ne manipule pas une énorme page patron. Un code couleur est utilisé pour différencier chaque taille.


- Les marges de couture ne sont pas encore comprises. Depuis peu, la créatrice retravaille ses patrons un par un et propose des packs contenant des patrons avec ou sans marge de couture (en jouant sur les calques du fichier pdf) et des formats projetables. C'est ballot, Vitamine n'a pas encore été revu par la créatrice... Dans le livret, des schémas indiquent où ajouter les marges et combien ajouter.

TISSU UTILISE

Je voulais une chemise en Liberty alors j'ai pris un Liberty de mon stock dont j'avais suffisamment de métrage. Il s'agit du Betsy Indigo venant de chez Stragier (il n'est plus en stock visiblement).
Vitamine permet d'utiliser un grand nombre de tissus (viscose, soie, crêpe, double gaze, popeline, lin, velours, flanelle...), plus ou moins épais, il y a moyen de se faire plaisir.

Pour le thermocollant, j'ai utilisé tout d'abord un tissé de poids moyen. Catastrophe, bien trop épais, surtout sur les pièces pliées en deux. Résultat, j'ai recoupé et entoilé les pièces avec la H200 de chez Vliesline. Normalement, elle est conçue pour les petits éléments mais je n'avais que ça. Au final ça passe. Ivanne conseille la G405, je vais en acheter pour voir, ce thermocollant a l'air universel, ça sera sans doute une chouette découverte.

Le choix des boutons a été cornélien. J'ai regardé ce que j'avais en stock en quantité suffisante. Les pailletés de 13mm viennent de ce site (ils existent en plusieurs couleurs et tailles à moins de 3€ les 50).  Les bleus et nacrés de 15mm viennent d'un stock d'usine Mariner.
J'ai opté pour les bleus afin qu'ils ressortent mieux sur la chemise.

MATÉRIEL 

Ma machine est une Janome S5 et ma surjeteuse une Bernina 800DL.
Je trace sur mes tissus avec ces crayons, j'utilise ces différents ciseaux et voici tout le matériel présent dans ma boite à couture.


Si vous débutez, voici la liste de matériel qui peut être utile. 

En gros, mes chouchous :
- le crayon-craie de la mort qui tue
- le stylo magique qui disparaît comme par magie 
- les ciseaux de précision que je chérie de tout mon cœur
- la règle patch, le cutter rotatif et le tapis de découpe A1 méga indispensables
- le papier patron idéal !

Je marque mes créations avec des étiquettes thermocollantes que je vous conseille (voir cet article pour avoir plus d'infos et un bon de réduction).

TAILLE CHOISIE


Encore une fois, on ne se lance pas dans la couture d'une chemise à la légère, surtout si on veut du sur-mesure. 
La première étape est de prendre soigneusement ses mensurations. Et pour une fois, on ne va pas se limiter au tour de poitrine et hanche. Des schémas montre comment prendre les mesures nécessaires. N'hésitez pas à vous faire aider, c'est impossible de le faire seul. Mon conseil : prenez 2 ou 3 fois chaque mesure et faites une moyenne des valeurs obtenues.

En respectant le tableau de mensurations,  je suis partie sur un 42 poitrine qui s'évase sur un 44 pour le bassin. Et au moment de tracer le patron, j'ai fait un 42 partout. La chemise étant ample, j'ai voulu réduire un peu.
J'ai modifié quelques éléments en suivant le cahier d'ajustements : 
- déplacement des pinces poitrine. Attention de bien redessiner le patron
- réduction de la longueur des manches de 2 cm (58 cm pour moi, 60 cm prévu pour le patron). Au final, elles sont tout justes, je n'aurai pas du les raccourcir. J'ai du mal à prendre mes mesures de longueur de bras.

Résultat, la chemise me va bien. Ca tend peut-être un peu au niveau des épaules, je suis carrée, je devrais faire des ajustements. Mais en l'état, elle est portable sans soucis.

VERSION CHOISIE

- Version B
- Col officier au départ et puis finalement col rond
- Dos simple (ma carrure dos est conforme aux tableaux de mensurations, je n'ai donc pas ajouté le pli d'aisance). Après essayage, étant carrée, j'aurai du opter pour le pli pour être plus à l'aise.
- Manches longues de chemise (avec fente indéchirable, bandes de poignet...)

J'ai opté pour les coutures à l'anglaise uniquement pour les épaules. Au final, j'aurai du le faire aussi pour les côtés, ça aurait été plus joli (et solide) qu'une couture à la surjeteuse.

Au départ, j'ai opté pour un col officier. Une fois la chemise terminée, j'essaye et... ça ne me plait pas. J'avais entoilé le col avec un thermocollant un peu trop épais sans doute, ce n'est pas joli, c'est trop raide, trop strict. Je démonte donc entièrement le col (génial, j'avais fini!) et j'opte pour un col rond plus versatile (que l'on peut boutonner ou non contrairement au col officier). Si j'avais opté pour cette option dès le début, j'aurai ajouté des parementures pour que ce soit plus joli si j'ouvre le col mais bon, c'était trop tard.

MES ASTUCES

- J'ai utilisé ces différents outils pour des résultats parfaits : 
    * le pied à double entrainement pour les surpiqures. Ca évite les bourrages au début de la couture. J'ai allongé le point, réglage 2,6, vitesse de la machine réglée au minimum, point par point. 
   * le crayon qui s'efface à l'air de Clover (le Trickmarker de Prym est tout aussi bien mais il est moins précis) pour l'emplacement des boutonnières et des boutons de manière précise. Je vous en parlais en détails ici.
   * le cutter à boutonnière de chez Clover pour ouvrir les boutonnières de manière nette (pas de petits fils) et sans dérapage. Je vous parlais de mes différentes techniques dans cet article.
   * la jauge de couture pour placer et centrer les boutonnières et les boutons. JE vous en parlais ici.

- Je me suis appliquée comme une malade pour la surpiqure du col, des fentes indéchirables et des bandes de poignets. J'ai usé du fer à repasser pour bien aligner le tissu, je n'ai pas hésité à découdre et recoudre (parfois pour un décalage de 1 mm) pour avoir un joli résultat et j'ai utilisé le pied à double entrainement pour éviter les bourrages des premiers points.

- Je n'ai pas suivi les instructions pour gérer l'angle entre la patte de boutonnage et l'ourlet. J'ai utilisé la méthode que je vais ai présenté dans mon dernier livre. Elle est bien plus facile à mettre en œuvre pour un résultat identique, des beaux angles bien nets :o)

- J'ai cousu tous les boutons à la machine à coudre (parce que c'est vraiment génialllllll). Je vous montrais comment faire dans ce tuto.

MODIFICATIONS APPORTÉES

- Au niveau du surfilage uniquement. Je n'ai pas surfilé les pièces avant l'assemblage. Je l'ai fait pendant ou après couture. Je trouve, qu'avec la surjeteuse, ça apporte de l'épaisseur, surtout pour un tissu fin comme le Liberty.

PROBLÈMES RENCONTRES

- Pas vraiment. J'ai juste été trop vite pour les fentes de poignets "ah oui, c'est bon, allez on enquille" et puis au moment de poser les boutons, tabarnak !!! Le poignet ne pouvait pas se boutonner correctement. J'ai démonté les poignets de manche, recoupé (ouf, j'avais assez de tissu), orienté correctement les fentes, refait les plis et recousu le tout. Oh joie !! Morale de l'histoire, ne jamais allé trop vite et vérifier que c'est vraiment ok.

PLUS OU MOINS

LES PLUS
- un modèle avec un nombre de variations énormes pour un prix correct (quand on voit parfois, pour le même prix, 1 patron proposé dans une seule version avec 3 pages d'explications, on se pose des questions...)
- tout est pensé et expliqué pour avoir une chemise 100% sur-mesure (à ma connaissance, c'est le seul patron du commerce qui traite autant des ajustements possibles)
- une qualité d'explications au delà de tout ce qui existe ailleurs
- un modèle ultra pointu
- des versions supplémentaires gratuites sur le blog de la créatrice
- des versions détaillées sur le blog qui donne des tas d'idées

LES MOINS
- les marges non comprises (la créatrice devrait bientôt retravailler le patron pour ajouter une version avec ou sans marges ainsi qu'une version projetable).

RÉSULTAT

   C'est une chemise en Liberty, qui ressemble à une vraie chemise. Après on aime ou on aime pas... Perso, je ne suis pas fan du rendu sur moi, je n'ai clairement pas l'habitude de porter des chemises et encore moins des chemises à fleurs. 
Figurez-vous que j'ai trouvé exactement la même chemise dans le commerce, chez Cyrillus, à 86 € !!!








3 commentaires:

  1. Quel travail ! Bravo Lucie.
    Même si c'est inhabituel pour toi, cette jolie chemise te va très bien 👌👏

    RépondreSupprimer
  2. Oui mais c'est toi qui l'a cousue celle ci 😀🤩😉 énorme travail à coudre une chemise ! C'est ma prochaine cousette de programmer pour moi...

    RépondreSupprimer
  3. magnifique ! elle est vraiment très belle et grand merci pour toutes ces explications passionnantes !

    RépondreSupprimer

Merci de laisser un petit mot si ça vous a plu :)