mercredi 24 novembre 2021

Un nouveau pyjama Sacha

Pour voir toutes mes versions du pyjama Sacha, cliquez ici.

DÉTAIL DU PATRON

- Il fallait un nouveau pyjama à mon p'tit gars de 8 ans. J'ai dégainé la patron de Sacha de la marque Ikatee. J'avais bien aimé la première version et comme cette marque taille grand (trop grand), mon fils a mis son pyjama pendant 3 ans !


- Je vous parle du patron du pyjama Sacha de Ikatee dans un article crash-test très détaillé (comment il taille, les difficultés...). Vous pouvez le lire en cliquant ici.



TISSU UTILISE

J'adore les pyjamas rayés alors forcément, quand je dois en coudre un, je glisse toujours du rayé quelque part.

Mon fils a jeté son dévolu sur un jersey Espace et un rayé assorti trouvé sur la boutique Lulu La Luciole. Ces 2 produits ne sont plus en stock depuis le temps mais vous trouverez bien d'autres merveilles :o)

MATÉRIEL 

- je vous redirige vers mon article très complet sur le sujet ou celui ci pour du matériel un peu plus "fun".


Ma machine est une Janome S5 et ma surjeteuse une Bernina 800DL.
Je trace sur mes tissus avec ces crayons, j'utilise ces différents ciseaux et voici tout le matériel présent dans ma boite à couture.

Si vous débutez, voici la liste de matériel qui peut être utile. 

Vous retrouverez tous mes articles sur le matériel (bon plan, tests plus approfondis...) en cliquant ici.

En gros, mes chouchous :
- le crayon-craie de la mort qui tue
- le stylo magique qui disparaît comme par magie 
- les ciseaux de précision que je chérie de tout mon cœur
- la règle patch, le cutter rotatif et le tapis de découpe A1 méga indispensables
- le papier patron idéal !

Je marque mes créations avec des étiquettes thermocollantes que je vous conseille (voir cet article pour avoir plus d'infos et un bon de réduction).


TAILLE CHOISIE ET PROBLÈMES

Je suis partie sur un 9 ans pour mon fils de 8 ans qui met du 9 ans du commerce. Je sais très bien que Ikatee taille vraiment grand mais j'ai toujours du mal à me résoudre à coudre en 1 (ou même 2) tailles en dessous.
Résultat, bah c'est grand hein, très grand, trop grand. Comme le modèle est fini par des bandes au niveau des chevilles, le pantalon ne traine pas par terre. C'est portable en l'état, ça sera porté pendant des années mais quand même ! Il y a 2 tailles en trop (comme d'hab avec Ikatee).

MODIFICATIONS APPORTÉES

- J'ai fait un empiècement aux manches pour ne pas faire trop monobloc. Pour cela, j'ai coupé à quelques cm en dessous de l'emmanchure et j'ai ajouté les marges de couture.

TECHNIQUES

- L'assemblage est ultra facile, il suffit juste de s'y connaitre un peu en jersey. Je vous conseille de lire mon article dédié à la couture des tissus extensibles à la machine, j'y livre toutes mes astuces.

PROBLÈMES RENCONTRES


- Aucun, l'assemblage est facile.


RÉSULTAT

Mon bagnat est plutôt content, moi, je suis mitigée sur les rayures... D'habitude j'adore mais ici, j'sais pas, ça ne me convainc pas, ça vient peut être de la couleur...



mardi 16 novembre 2021

Matériel - Pinces "Prodige" - Clover


On va s'attarder le temps de cet article sur les pinces à relier. Je vous en parle depuis quelques années maintenant, je les utilise beaucoup.

Pour voir tous mes tests de matériel de couture, cliquez ici.

C'EST QUOI?

Les pinces à relier sont des petites pinces en plastique qui peuvent être utilisées pour remplacer les épingles pour maintenir les tissus avant la couture. La pince à une base plate ce qui permet de ne pas gêner l'entrainement des tissus et de bien glisser.

Je les utilise pour :
- maintenir des tissus qui marquent les trous d'épingles (simili cuir, tissu plastifié, crystal...)
- maintenir tous les tissus qui vont passer à la surjeteuse. Il m'est arrivé trop souvent qu'une épingle échappe à ma vigilance et passe sous le couteau de ma surjeteuse (qui l'a d'ailleurs coupé nette). Depuis, je n'utilise que des pinces à relier pour maintenir les tissus avant de les coudre à la surjeteuse. Ca me permet de mieux les voir et de pouvoir les enlever jusque avant la couture.
- maintenir des tissus poilus type fausse fourrure, là on les épingle vont être noyées dans les poils.

Néanmoins, je privilégie toujours les épingles dans tous les autres cas car : 
- elles peuvent être laisser durant la couture afin de s'assurer que les tissus ne bougent pas à l'assemblage
- elles peuvent être repasser

Avoir les 2 est donc, à mon avis, indispensable.

LES PINCES PRODIGES

   Clover est la marque qui a implanté ces pinces sur le marché, ils les ont appelées les pinces "Prodige". On peut les trouver partout, sur le net, en mercerie...

Leur gamme s'étoffe d'année en année, ils proposent désormais des classiques, des minies (pour les appliqués, les petites pièces de tissu), des maxis (pour les plaids, les tissus épais et moelleux)... Bref, il y a toujours LA bonne pince Prodige pour l'usage que vous souhaitez en faire.

  Pour tout vous avouer, je n'en ai jamais acheté, celles que je possède m'ont été envoyées par la marque. J'achète depuis des années des pinces cheap, à moindre coût, que je trouve ici ou ici.

LA DIFFERENCE

   J'ai comparé ce que je pouvais, c'est à dire les pinces classiques. Quand on regarde de plus près, on peut voir qu'elles sont très semblables.

Quand on commence à les utiliser par contre, on voit la différence. La pression exercée par la pince Prodige est bien supérieure à la pince cheap. Le plastique est aussi de meilleur qualité, ces pinces seront plus durables. 
J'utilise des pinces à relier cheap depuis des années. Il m'est arrivé d'en racheter de temps en temps car elles se cassent. Ce n'est pas de la grande qualité.

Les pinces Clover présente des graduations ce qui permet de pouvoir mesurer la marge de couture.


La plus grande différence entre les pinces cheap et les Prodiges de Clover est le prix. Mes pinces cheap coutent environ 4€ les 50 pinces (soit 0,08€ la pince). Les Prodiges coutent environ 23€ les 50 (soit 0,46€ la pince). Le prix est multiplié par 5 ce qui n'est pas rien !

LES PLUS ET LES MOINS

Les plus : 

- produit de qualité et durable
- bien pensé avec un système de graduation
- une grande variété pour s'adapter parfaitement à la situation (minies, classiques, maxis) 
- outil indispensable de la boite à couture

Les moins : 
- le prix, ce n'est pas donné

OU LES TROUVER?

- Les pinces Prodiges classique (10 pièces, 50 pièces)
- Les pinces Prodiges mini (50 pièces)
- Les pinces Prodiges jumbo (24 pièces)
- Les pinces cheap (50 pièces)

MON AVIS

     Même si les pinces Prodiges sont de bien meilleures qualités que les cheaps, je ne pense pas mettre 5 fois plus d'argent pour les acheter. Je préfère devoir jeter de temps en temps une pince cheap parce qu'elle est morte et en racheter un lot tous les 2 ans (ce n'est pas écolo, certes). 

 Les Prodiges exercent une pression bien plus forte mais dans l'usage que j'en fais, les pinces cheaps me suffisent amplement. Par contre, je pense que les pinces Maxi de Clover, qui sont utilisées pour les tissus très épais ou moelleux valent le coup. C'est dans cet usage que la pression est importante.