mardi 17 août 2021

Crash-Test - Robe Muse - P&m pattern

   En juin, je cherchais LE patron de robe estivale qui mettrait en valeur mon coupon de broderie anglaise. Ce type de tissu ne peut pas convenir à tous les patrons car il est assez raide (on oublie les fronces sous peine d'effet meringue).

La robe Muse est revenue régulièrement lors de mes recherches, sa coupe et surtout son bustier permettent d'utiliser un tissu avec un peu de tenue. Son prix m'a tout d'abord refroidit (10,5€) et finalement le nombre de versions proposées, le fait que les marges de couture soient incluses et que le patron soit taillé pour une stature de 170 cm (pratiquement la mienne) ont fini par me convaincre.

DÉTAIL DU PATRON


- Il s'agit du top / robe Muse de la marque P&m pattern. A mes débuts, j'avais cousu la robe Babydoll pour ma fille. Depuis, je n'avais plus suivi la marque. Je dois dire que ça a sacrément évolué depuis !!! La marque propose des patrons pour femme et enfant.

- Muse est une robe estivale aux multiples visages (et vous savez que ça, j'aime). 
C'est une robe à bretelles, forme bustier, taille empire qui se ferme par un zip invisible milieu dos. Elle est vendue 10,50€ pour le format pdf sur la boutique de la marque, ce qui n'est pas donné mais vu le nombre de versions proposés, je trouve ça correct.

- Je vous présente les différentes versions possibles : 
    * Le haut : devant sage ou V sexy
                       dos sage ou V sexy



    * Les longueurs : jupe classique, jupe avec ruchés, top


    * La jupe froncée ou plissée
    * Les bretelles

- Les marges de couture sont comprises et sont de 1 cm et 2 cm pour l'ourlet. 

- Pour savoir comment j'assemble les patrons pdf c'est ici et pour savoir comment je les range c'est là.

- La page patron comporte 40 pages (ce qui prend du temps à couper et assembler). Le soucis, c'est qu'elle est en un seul morceau, résultat, elle est bien trop grande et trop difficile à manipuler. On dirait qu'on a un drap dans les mains, c'est l'horreur. Il faut plier, déplier pour accéder aux différentes pièces et avoir la place sur la table. Pourquoi ne pas avoir morceler la page patron pour avoir les différentes pièces sur des pages indépendantes? Quand on a à assembler 40 pages, on n'est plus à 4-5 pages supplémentaires.

- Le livret d'instructions est riche, c'est agréable et assez rare pour le souligner. On voit qu'il y a eu un grand travail de rédaction et d'explications. Quand on voit certains livrets d'explications de 5 pages tout compris pour une robe femme, on se pose des questions... Ici c'est 24 pages qui sont elles-mêmes divisées en deux. 
Les explications passent en revue toutes les versions mais aussi l'option doublée/non doublée.

TISSU UTILISE


J'ai acheté un coupon de 3 m de broderie anglaise Paula chez les Coupons Saint Pierre. Ils ont une gamme assez impressionnante et le prix est plus que correct (30€ les 3 mètres).

Paula a des petites broderies ce qui la rend peut être moins transparente que d'autres versions mais on voit tout de même un peu à travers.

Avant lavage, le tissu était assez raide mais après lavage/séchage il s'est un peu assoupli. On est loin de la viscose attention, la broderie anglaise reste un tissu tissé 100% coton avec une certaine densité et tenue apportée par les broderies.

Le tissu étant un peu transparent, j'ai choisi de doubler la jupe avec un voile de polyester qui était en promo sur le même site (10€ les 3 mètres). Le tissu est très souple et fluide. Je n'ai osé le repasser qu'au moment de faire l'ourlet. J'aurai du le faire bien avant, il se repasse très bien (malgré sa composition 100% polyester) !

Je n'avais pas de fermeture éclair invisible blanche en stock (damned) et ne voulant pas faire des kilomètres pour en acheter une à prix d'or, j'ai commandé un lot ici (ça revient à moins de 1 € la fermeture).

MATÉRIEL 

Ma machine est une Janome S5 et ma surjeteuse une Bernina 800DL.
Je trace sur mes tissus avec ces crayons, j'utilise ces différents ciseaux et voici tout le matériel présent dans ma boite à couture.


Si vous débutez, voici la liste de matériel qui peut être utile. 

Vous retrouverez tous mes articles sur le matériel (bon plan, tests plus approfondis...) en cliquant ici.

En gros, mes chouchous :
- le crayon-craie de la mort qui tue
- le stylo magique qui disparaît comme par magie 
- les ciseaux de précision que je chérie de tout mon cœur
- la règle patch, le cutter rotatif et le tapis de découpe A1 méga indispensables
- le papier patron idéal !


Je marque mes créations avec des étiquettes thermocollantes que je vous conseille (voir cet article pour avoir plus d'infos et un bon de réduction).


TAILLE CHOISIE


Pour ce modèle, il faut prendre en compte les mesures poitrine et taille. Je fais un 41 poitrine et un 42 taille. J'ai tout coupé en 42 sans savoir où j'allais (j'ai trouvé très peu de retours sur ce modèle sur le net pour m'aiguiller).
Sur les visuels trouvés sur le net, je trouvais la taille de la robe un peu trop haute. Dans le doute, j'ai allongé de 2 cm les corsages devant et dos.

Résultat, le corsage était un peu large, j'ai du coudre les côtés du corsage et de la jupe (pour être raccord) à 2 cm du bord plutôt qu' 1 cm. Le 40 aurait pu suffire.

Au niveau poitrine, c'est parfait et ça c'est génial. Je fais un bonnet C et peu de patrons sont prévus pour les bonnets supérieurs à B !

Je n'ai pas touché à la longueur de la jupe. Le patron est prévu pour une stature de 170 cm, je mesure 171 cm, j'ai laissé tel quel et c'est parfait !!! En tout, la robe est donc allongée de 2 cm avec la modification du corsage.

MA VERSION

Corsage devant et dos simple
Jupe plissée sans ruchés (avec un tissu assez épais, on oublie les fronces)
Bretelles simples 

MODIFICATIONS APPORTÉES

L'entoilage du corsage :
- Je me suis posée un tas de questions avant de couper le tissu. Les explications indiquent qu'il est préférable d'entoiler le corsage pour donner de la tenue et éviter la déformation.  Le souci, comment entoiler la broderie anglaise? J'ai opté pour la tripliure. J'ai coupé 2 fois les pièces corsage dans la broderie anglaise et 1 fois dans la doublure. J'ai superposé les 2 pièces en broderie pour les coudre comme un seul tissu. 
Résultat, c'est un peu épais et donne la tenue nécessaire au corsage et ce n'est pas choquant. Avec le recul, j'aurai du utiliser la doublure légère comme tripliure, ça aurait suffi.

- Forte de mon expérience récente avec le lin viscose qui s'est détendu à la couture, je n'ai pas hésité à faire des coutures de soutien un peu partout (chat échaudé craint l'eau froide). Résultat, nickel, je n'ai pas eu de soucis de tissu détendu durant l'assemblage.

- Une fois la robe assemblée, j'ai fait une surpiqure à 0,5 cm en haut du corsage pour que la doublure ne ressorte pas.

Ajustements :
- J'ai allongé le corsage devant et dos de 2 cm, j'ai eu peur qu'il soit trop étroit. Ca a naturellement allongé les pinces.

-  il était trop large. J'ai recousu les côtés à 2 cm du bord. J'ai fait de même avec les côtés de la jupe. J'aurai peut être pu prendre la taille 40.

Quand j'ai essayé le corsage après avoir épinglé les pinces, j'ai pu voir qu'elles étaient un peu trop écartées, elles ne tombaient pas parfaitement sur mes tétons. J'ai donc décalé la pointe de 0,5 cm vers l'intérieur du corsage. 

Les bretelles :
- J'ai choisi de réaliser les bretelles dans la broderie anglaise pour donner de la tenue. Je les ai surpiqué le long des 2 côtés pour les "aplatir" et éviter qu'elles se détendent.

- Ne vous fiez pas aux bretelles du patron, il vous faudra fatalement faire des adaptations sur vous. Epinglez-les sur le corsage en tissu extérieur, avant de coudre la doublure, faites-vous aider pour trouver la bonne inclinaison et la bonne longueur. Perso, j'ai utilisé mon mannequin de couture. Au total, j'ai enlevé 6 cm côté dos et devant sur chaque bretelle, j'ai aussi changé l'angle d'inclinaison côté dos. Bref, épinglez, essayez...

L'ourlet :
- J'ai surjeté les bords bruts de mes 2 jupes (tissu extérieur et doublure) et j'ai réalisé un simple repli de 2 cm sur chaque jupe. Ca apporte moins de rigidité à l'ourlet.

TECHNIQUES

- L'assemblage n'est pas trop complexe. Le seul point technique est la pose du zip invisible mais avec le pied dédié, c'est facile (ce n'est pas pour craner mais j'ai réussi en 2 essais seulement :o) N'hésitez pas à montrer un côté du zip et reporter des repères de l'autre côté du zip au niveau du haut du corsage et de l'assemblage haut/bas.

- Je vous redonne mon astuce pour reporter les pinces facilement sur le tissu.

- Je vous conseille d'essayer régulièrement la robe au cours de l'assemblage. Notamment le corsage pour ajuster les pinces au besoin, la largeur, raccourcir ou pas le milieu dos avant la pose du zip...

PROBLÈMES RENCONTRES

- J'ai pris des précautions et mon temps pour bien faire les choses. Petit à petit, la robe s'est montée, ajustée à ma morphologie. Tout est bien expliqué.

LES PLUS ET LES MOINS

Les plus : 
- les marges de couture comprises
- les dizaines de version possibles, on en a pour son argent
- un modèle qui permet d'utiliser des tissus avec de la tenue (lin, broderie anglaise...)
- la stature utilisée de 170 cm (je mesure 171 cm, ça m'évite des modifs de patron)
- les explications détaillées pour chaque version, le choix de pouvoir doubler uniquement le corsage et/ou la jupe

Les moins : 
- la page patron beaucoup trop grande qui est difficile à manipuler

RÉSULTAT

   J'ai soigné la robe, j'ai pris mon temps et j'en suis ravie. C'est une forme qui met joliment en valeur la broderie anglaise. Je n'hésiterai pas à en coudre d'autres versions.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de laisser un petit mot si ça vous a plu :)