jeudi 29 juillet 2021

Crash-Test - Maillot de Bain Paulette - Ikatee

    Mi-juin, je suis partie en quête d'un maillot de bain estival pour ma fille. A mon grand désespoir, je suis rentrée bredouille. J'ai été carrément outrée de trouver à Décathlon des maillots de bain 2 pièces taille 10 ans avec des coques poitrines et des formes de soutien-gorge. Tellement outrée que je me suis empressée d'écrire à l'enseigne qui m'a répondu que c'était pensé pour les pré-ado (qui mettent du 10 ans, sans déc? Ils ont du oublier qu'il y avait aussi beaucoup d'enfants qui portent cette taille). Bref, mon mari m'a dit "pourquoi tu ne te lances pas?". Hummm, ça serait l'occaz.

     Me voici rendu à la cousette d'un maillot de bain, mon premier. Je peux vous dire que ça a été un projet de longue haleine parce que je n'ai pas cousu 1 maillot, ni 2 maillots, non j'ai cousu 3 maillots (pour en avoir 1 de mettable). Je vous raconte tout, ça va être un article long, préparez-vous :o)

     J'ai acheté le patron et les tissus qui m'ont servi de toile (en mode Ariel la petite sirène) il y a 2 ans. Au final, je ne les ai jamais utilisés. C'était l'occasion de ressortir patron et tissus pour faire une toile avant de commander des tissus plus chers :o)

DÉTAIL DU PATRON

- Il s'agit du maillot de bain Paulette de la marque Ikatee, j'ai craqué sur les dizaines de versions possibles. De plus, il est assez englobant et couvrant (même en version 2 pièces) ce que j'apprécie pour un maillot enfant (les fillettes ont bien le temps de grandir avec de mettre des tangas et des brassières triangles. Je me rends compte que je parle comme une grand-mère). Il va des tailles 3 à 12 ans (les inter-tailles types 5-7-9-11 ans sont disponibles, c'est assez rare pour le souligner). Il est vendu 10€ le pdf sur la boutique.

- Je vous ai rédigé un article crash-marque dédié à Ikatee. Vous pouvez le lire en cliquant ici.

- Paulette est un maillot doublé aux multiples visages, 1 pièce ou 2 pièces. 
Il y a une version classique, passepoilée, avec volants, boutonnée, froncée.


- Le livret d'instructions est détaillé. Il comporte de nombreuses astuces, conseils. 

- Une vidéo de montage est disponible. Elle permet de voir toutes les techniques de montage, je trouve ça super ! Il faut juste avancer/reculer pour trouver la version que l'on souhaite coudre mais ça se fait bien.

- Les marges de couture sont incluses et sont de 0,7 cm.

TISSUS UTILISES

La toile

Les 2 tissus en lycra viennent de cette boutique. Vous ne les trouverez plus , cela fait 2 ans que je les ai acheté. J'ai utilisé les mêmes lycras pour doubler. L'inspiration venait direct de Ariel, la petite sirène de Disney.

J'ai utilisé du lastin de 0,8 mm de large (au lieu de 0,6 mm), un élastique transparent (type Framilastic de la marque Vliesline). Il vient de Mercerie Extra.
Ce n'est pas le plus facile à coudre car ça glisse beaucoup. Je l'ai toujours cousu à la machine avec un point zig-zag.

La 2e et 3e version


Quand j'ai vu que Marie, la gérante de la boutique Lulu La Luciole, avait rentré du lycra Hamburger Liebe, mon sang n'a fait qu'un tour. J'ai shoppé les 60 derniers centimètres du rouleau (on ne dit dans l'oreillette que Marie allait en recommander).

Par contre, l'idée de faire un maillot uni m'embêtait un peu. Je me suis donc mise en quête d'un uni pour contraster. J'ai trouvé mon bonheur chez Rascol.

Cette fois, j'ai commandé de la laminette de 0,6 mm de large (dispo en noir ou en blanc) sur Mercerie Extra. J'ai clairement vu la différence avec le lastin (transparent) utilisé pour la toile. La laminette, gommée et texturée, en caoutchouc, est plus épaisse mais se coud aussi facilement que le lastin. De plus, sa texture la rend adhérente au tissu ce qui facilite beaucoup l'assemblage. 

Pour la doublure, j'ai utilisé de la mousse Claudia trouvé chez Rascol également. C'est un tissu extensible dans les 2 sens, "mousseux" au toucher, spécifiquement conçu pour doubler les maillots de bain car il sèche très vite. Etrangement, ce n'est pas donné (14-16€ le mètre). C'est facile à coudre, ça ne glisse pas, c'est assez épais tout en restant léger, je conseille largement ! C'est bien mieux que de doubler le maillot avec le même lycra.

J'ai sorti les aiguilles microtex spécialement conçues pour la couture des tissus techniques. Je commande toujours mes aiguilles machines Schmetz sur Mercerie Extra.

MATÉRIEL 

Ma machine est une Janome S5 et ma surjeteuse une Bernina 800DL.
Je trace sur mes tissus avec ces crayons, j'utilise ces différents ciseaux et voici tout le matériel présent dans ma boite à couture.

Si vous débutez, voici la liste de matériel qui peut être utile. 


Vous retrouverez tous mes articles sur le matériel (bon plan, tests plus approfondis...) en cliquant ici.

En gros, mes chouchous :
- le crayon-craie de la mort qui tue
- le stylo magique qui disparaît comme par magie 
- les ciseaux de précision que je chérie de tout mon cœur
- la règle patch, le cutter rotatif et le tapis de découpe A1 méga indispensables
- le papier patron idéal !

Je marque mes créations avec des étiquettes thermocollantes que je vous conseille (voir cet article pour avoir plus d'infos et un bon de réduction).

TAILLE CHOISIE


Quand je couds un modèle Ikatee, je me prends toujours la tête pour choisir la taille. Cette marque taille excessivement grand (parfois 1 à 2 tailles de trop).

En comparant avec le tableau de mensurations, je suis à : 
- 9 ans pour la stature (134 cm pile)
- 68 cm pour la poitrine (10 ans)
- 62 cm pour la taille (12 ans)
Pour ma version finale, j'ai cousu un 9 ans en haut (au lieu du 10 ans recommandé) et 10 ans en bas (au lieu du 12 ans recommandé) avec une longueur de 9 ans.

Pour la toile, j'ai opté pour le 12 ans pour ma fille de 8 ans qui porte du 10 ans du commerce et qui est un peu potelée. Je souhaitais qu'elle soit à l'aise. Par contre, j'ai conservé la hauteur 9 ans pour toutes les pièces (ma fille mesure 134 cm, exactement la stature de la taille 9 ans).
Résultat, le haut était trop large, bien trop grand. J'ai repris 2 cm de chaque côté et ça baille encore dans le dos.
Pour la culotte, le 12 ans est un chouilla grand mais pas tant que ça. Le fait que j'ai doublé dans un lycra donne de l'épaisseur. Mouillé, le maillot de bain flotte encore plus (mais c'est la version préférée de ma fille, quand le 2 pièces détrône tout...).

Pour la 2e version, j'ai fait un 9 ans en haut et 12 ans pour le bas, longueur 9 ans pour toutes les pièces,  doublé avec de la mousse Claudia. Résultat, culotte trop grande, ça flotte un max. Argggg, je l'avais soigné pourtant mais il n'est pas mettable.

Pour la 3e version, j'ai fait un 9 ans en haut et un 10 ans en bas toujours avec la longueur 9 ans pour toutes les pièces. Le maillot va à ma fille (alléluia). La culotte est peut-être un chouilla grande mais c'est totalement mettable. Une fois le maillot mouillé, ça passe sans soucis.
Résultat, pour le haut, j'ai fait 1/2 taille en dessous (9 ans au lieu de 10 ans recommandé) et pour le bas, j'ai fait la taille classique du commerce (10 ans au lieu de 12 ans recommandé) pour ma fille qui est un peu potelée. Si votre fille est menue, je vous conseille de faire 1 à 2 tailles en dessous en largeur.

MES VERSIONS


La toile

Maillot 2 pièces avec un haut simple (rallongé de 2 cm au niveau de l'ourlet et une culotte simple (que j'ai raccourcie de 2 cm au niveau de l'ourlet, elle remontait beaucoup trop haut).

La 2e et 3e version

Maillot 1 pièce avec volant sur le corsage.

MODIFICATIONS APPORTÉES

- J'ai posé la laminette au point zig-zag de la machine. Impossible d'assembler les coutures + la laminette à la surjeteuse sans que ça gondole à mort. 
Attention de ne surtout pas tendre la laminette pendant la couture sinon ça gondole direct. Voici mes réglages : 

TECHNIQUES

- Ce sont mes 3 premiers maillots de bain. La 3e version s'est cousue les doigts dans le nez en 2h30 tout compris. On peut penser que c'est un projet assez long à réaliser mais ça se coud bien. Le plus long est l'assemblage des volants, empiècements et les surpiqures de finition.

- J'ai expérimenté la pose de la laminette en masse. Une fois les réglages trouvés sur la machine, c'est facile. Il faut faire des essais, trouver son positionnement et ça roule.

- J'ai utilisé les 3 machines : 
      * la surjeteuse pour assembler les pièces de tissus
      * la machine à coudre pour fabriquer les bretelles et coudre la laminette sur les marges de couture surjetées
     * la recouvreuse pour toutes les surpiqures de finitions (2 aiguilles uniquement)

- Je n'ai pas réalisé les sous-piqures à l'encolure pour forcer la doublure à rentrer dans le maillot. Je l'avais fait pour la toile et finalement, ça n'a servi à rien, j'ai tout de même dû faire une surpiqure car l'encolure se plaçait mal. Pour les 2 autres versions, j'ai directement opté pour une surpiqure, ainsi ça ne bouge pas !

PROBLÈMES RENCONTRES

- Il faut prendre le coup de main et trouver les réglages pour assembler la laminette et faire les surpiqures.

LES PLUS ET LES MOINS

Les plus : 
- les marges de couture comprises de 0,7 cm
- les dizaines de version possibles, on en a pour son argent
- un modèle assez facile à assembler
- les finitions ++
- la vidéo de montage qui présente toutes les étapes de montage de toutes les versions

Les moins : 
- le prix, ce n'est pas donné mais il y a énormément de versions possibles
- encore une fois, ça ne taille pas bien

RÉSULTAT

J'en ai bavé, franchement. Non pas qu'assembler un maillot est compliqué (contrairement à ce que l'on pourrait s'imaginer) mais devoir en réaliser 3 pour trouver enfin la bonne taille, c'est moyen.

   
   
Pour la toile, j'ai été sans doute trop gourmande. Ma fille venait d'essayer des maillots Décathlon en taille 11-12 ans pour la culotte et ça lui allait. J'ai donc fait pareil. Erreur fatale, prêt à porter et couture maison ne taillent pas de la même manière !  Elle adore porter cette version (vive le 2 pièces) mais il est bien trop grand et flottant.







Pour la 2e version, c'est trop grand également, je n'ai pas pris de photo.
Voici la 3e version, à la bonne taille cette fois :







4 commentaires:

  1. Pas de 10 ans sans coque en magasin ? Bon ben va falloir que je m'y colle pour l'année prochaine... et ça a quand même l'air assez compliqué ! J'aime beaucoup les versions 2 pièces brassières (raison purement pratique : c'est plus facile pour aller aux toilettes ^^) et c'est vrai que le patron offre beaucoup de variations, mais il parait aussi difficile à ajuster.

    RépondreSupprimer
  2. félicitations, ce maillot à volants est superbe !
    et non tu ne fais pas grand mère dans ta façon de parler, il est honteux de sexualiser les fillettes trop tôt !
    merci pour tous tes articles que je lis avec attention.

    RépondreSupprimer
  3. Je n’ai jamais cousu de maillot de bain, pourquoi faut il une doublure mousse ? Les maillots du commerce sont ils tous doublés ? En attendant le votre est vraiment très beau .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Tous les maillots de bain du commerce ne sont pas doublés (pour économiser sur la quantité de tissu). Un maillot doublé est bien mieux fini, durable et joli :o)

      Supprimer

Merci de laisser un petit mot si ça vous a plu :)