mercredi 18 novembre 2020

Crash-test - Gilet Rosig - Ottobre


Je déterre un vieux article des placards, mon p'tit garçon n'est plus si petit :o)

Même si la photo ne retranscrit pas la passion naissance de mon fils pour son gilet, je peux vous dire qu'il le kiffe. C'est juste la séance photo qu'il n'a pas aimé :o)

Edit : après 1 an, le gilet est perdu... Impossible de remettre la main dessus. Ca arrive régulièrement à la maison, la loose, il doit être perdu quelque part dans les méandres de l'école...

Détail du patron :


J'ai cherché désespérément un modèle de gilet pour garçon, tout simple, boutonné sur le devant.
Sans succès, j'ai du me rendre à l'évidence qu'il fallait que j'en passe par une fermeture éclair.
J'ai donc trouvé mon bonheur dans le magazine Ottobre Design pour enfant du 04/2017 avec le modèle Rosig.

Ce modèle est très bien pensé, j'ai adoré les manches en plusieurs morceaux sur lesquelles on peut jouer avec les tissus. C'est le détail que m'a fait craquer pour ce modèle.
Dans l'ensemble, il est bien pensé et bien fini. Une patte vient protéger la peau quand on ferme ou ouvre la fermeture éclair, c'est top.

Pour celles qui ne connaissent pas le magazine Ottobre Design, vous pouvez lire mon article crash-test très détaillé.

Il s'agit donc d'une veste de jogging (perso, j'ai trouvé que ça ferait un petit gilet sport sympa).
 J'ai zappé les poches pour justement enlever cette connotation "jogging".

Choix de la taille :

Mon petit gars fait un 110 chez Ottobre mais c'est tout juste. Je lui réalise donc en 116 désormais pour qu'il mette ses vêtements un peu plus longtemps. Pour ce modèle, je trouve que c'est pas mal du tout. Mon fils a 5.5 ans et mets du 5 ans du commerce. Néanmoins, il est charpenté donc quand je lui couds des hauts, je prends toujours la taille au dessus.


Tissus Utilisés :



J'ai utilisé un sweat souple de la marque Stenzo, intérieur gratté, avec des motifs dinosaures trouvé sur la boutique de Lulu La Luciole.

L'intérieur est tout doux : 

Je l'ai associé à un bord côte gris chiné et à une chute de jersey matelassé noir de la marque Lillestoff. Tous les deux trouvés sur la boutique de la Luciole. Cette chute est un reste d'un pull de mon fils.

J'aurai aimé contraster en faisant le col en noir mais j'ai eu beau fouiller mon stock, pas le moindre petit morceau de bord-côte de cette couleur. Diantre !!

MATÉRIEL 

Ma machine est une Janome S5 et ma surjeteuse une Bernina 800DL.
Je trace sur mes tissus avec ces crayons, j'utilise ces différents ciseaux et voici tout le matériel présent dans ma boite à couture.

Si vous débutez, voici la liste de matériel qui peut être utile. 

Vous retrouverez tous mes articles sur le matériel (bon plan, tests plus approfondis...) en cliquant ici.

En gros, mes chouchous :
- le crayon-craie de la mort qui tue
- le stylo magique qui disparaît comme par magie 
- les ciseaux de précision que je chérie de tout mon cœur
- la règle patch, le cutter rotatif et le tapis de découpe A1 méga indispensables
- le papier patron idéal !



Je marque mes créations avec des étiquettes thermocollantes que je vous conseille (voir cet article pour avoir plus d'infos et un bon de réduction).




Modifications Apportées :

- je n'ai pas fait les poches


- j'ai fait quelques points à la main en haut et en bas du zip pour parfaire les finitions.

- je n'ai pas thermocollé les milieux devants comme stipulé dans les instructions. J'ai eu peur que ça ne colle pas sur mon intérieur gratté. Par chance, la fermeture ne gondole pas mais ça aurait pu !!

Problèmes Rencontrés :

- Aucun bizarrement, c'était la première fois que je montais un zip sur un tissu extensible. J'avais peur que ma fermeture soit trop longue, qu'il ne faille la raccourcir (et je ne sais pas faire sur un zip séparable). C'est bien tombé, j'avais une fermeture de 40 cm et c'est passé en tirant un chouilla. On voit d'ailleurs que j'ai tiré car le bas du sweat forme une petite pointe au niveau du zip, mais bon, ça n'est pas ce que l'on remarque en premier alors ça passe... :o)


Résultat :

Je suis contente, il lui va bien et il lui plait. Mon fils ne jure que par les gilets dans lesquels il se sent plus libre (surtout plus libre de les enlever facilement quand j'ai le dos tourné). Il l'a porté le lendemain à l'école, je pense que c'est la preuve ultime que son gilet est accepté :o)






1 commentaire:

Merci de laisser un petit mot si ça vous a plu :)